Passez la seconde avec votre appareil photo !

Vous êtes ici : Photo Automobile » Articles » Les bases » 3 accessoires indispensables en photo automobile

Difficulté : niveau 1

3 accessoires indispensables en photo automobile

Les bases | 0 commentaires

Temps de lecture : 7 minutes

Pour améliorer significativement et rapidement ses photos de voiture, il y a quelques accessoires qu'il va falloir penser à acheter rapidement. Bien que vous puissiez vous contenter de votre appareil, considérez l'achat de ces accessoires qui feront passer votre photographie automobile au niveau supérieur !

Un filtre polarisant

Si vous ne deviez retenir qu’un seul accessoire parmi toute cette liste, ce serait celui-là. Les carrosseries automobiles sont de véritables miroirs, surtout les peintures métallisées ! Et plus la teinte est sombre, plus les reflets sont visibles ! Les carrosseries noires métallisées sont donc les plus difficiles à photographier, et cela mériterait un article complet tellement il y a d’éléments à prendre en compte…

Ceci étant dit, vous pouvez déjà investir dans cet accessoire pour la photo automobile pour vous faciliter un peu la tâche. Le filtre polarisant apporte plusieurs avantages, mais en ce qui nous concerne, celui qui va nous intéresser est : la suppression des reflets !

Filtre polarisant sur un objectif Canon

Un filtre polarisant vissé sur un objectif.

Alors… il convient de nuancer un peu ces propos puisqu’en réalité, il ne les supprime pas, il les atténue. De plus, le filtre polarisant est une aide précieuse, mais certainement pas une baguette magique : tous les reflets ne pourront pas être atténués. En effet, selon l’orientation de la source lumineuse principale (le soleil, par exemple) ainsi que celle de l’auto, certains reflets resteront visibles, même avec le meilleur filtre polarisant du monde vissé sur votre objectif.

Une fois la voiture placée et le cadre fait, tournez la bague du filtre polarisant et voyez comment se comportent les reflets sur la carrosserie… et de là, choisissez quels reflets vous souhaitez masquer. Il convient donc de trouver un juste milieu, car le filtre polarisant ne pourra pas tout atténuer d’une part, et d’autre part, si certains reflets peuvent effectivement être très gênants, d’autres reflets peuvent être très jolis et servent même la photo finale ! Mais là, vous en serez seuls juges.

Effet du filtre polarisant sur une vitre de voiture Mercedes SLK 320 grise

À gauche, sans filtre polarisant ; à droite, avec filtre polarisant. Ici, cela a permis d’atténuer les reflets sur la vitre arrière, permettant ainsi d’apercevoir l’habitacle.

Comme je le disais, certains sont reflets peuvent être beaux sur une carrosserie, et peuvent donc servir votre sujet. La beauté de ces reflets dépendra évidemment du lieu où vous êtes, ainsi que de l’heure à laquelle vous faites votre shooting. Mais ça, ça fera l’objet d’un autre article plus complet et dédié au sujet 😉

Face avant Mazda MX-5 garé au milieu des arbres et leurs reflets sur la carrosserie noire

Dans ce cas de figure, les reflets apportent quelque chose d’esthétiquement plaisant, et ils contribuent à rendre les courbes de l’auto plus visibles. De plus, étant garée au milieu d’arbres, les reflets ont donc un intérêt qu’il aurait été dommage de retirer. Pensons aussi à la cohérence (d’autant plus que l’auto est noire : on sait que cette couleur de carrosserie est équivalente à un miroir) !

Une dernière chose : faites attention à un défaut emmené par le filtre polarisant : l’effet arc-en-ciel sur les surfaces en plastique transparent, soit… les optiques avant. L’effet peut être assez visible (et esthétiquement très discutable, d’autant plus que ça trahira l’utilisation d’un filtre polarisant). On appelle ce défaut du « stress de contrainte » (sans blague 😂). Si vous rencontrez de tels écueils : changez d’angle… ou tournez le filtre jusqu’à ce qu’on ne voit plus ce vilain défaut.

Mazda MX-5 ND noire de face

Un effet négatif du filtre polarisant : depuis quand les clignotants sont… magentas ?? 😅 (sans compter qu’en plus, il ne sert à rien dans ce cas de figure quand on voit tous l’énorme reflet du bâtiment sur le capot)

Une focale fixe

Bien que vous puissiez faire un shooting complet avec un objectif basique (typiquement un 18-135 ou un 24-105), la focale fixe est un choix tout à fait pertinent pour compléter votre arsenal… ne serait-ce que pour la grande ouverture qu’elle vous apporte !

En effet, les objectifs de kit livrés avec vos appareils possèdent des ouvertures glissantes, vous laissant peu de possibilité de faire des photos à courte profondeur de champ pourtant si esthétiques. Ce n’est évidemment pas impossible non plus (il suffit de regarder la photo ci-dessous), mais une focale fixe vous en apportera bien plus 😉

Si les mots « ouverture glissante » et « profondeur de champ » sont du javanais pour vous, je vous conseille de faire un petit tour sur le glossaire de mon autre blog S’Améliorer en Photo. Le blog Photo Automobile ne comportera pas de glossaire pour éviter de faire un doublon inutile (et Google n’aime pas les copier-coller, sachez-le 😜)

Cache-bougies noir d'un moteur Nissan CA18 sur une 200SX S13

Une photo de détail avec un joli flou d’arrière-plan progressif, généré avec un zoom à ouverture glissante. C’est déjà pas mal… mais on peut avoir encore mieux !

Avec une focale fixe lumineuse, vous allez avoir la possibilité de shooter beaucoup plus tard le soir grâce à sa grande ouverture sans monter à des sensibilités ISO indécentes qui vont ruiner vos photos par un excès de bruit. De plus, vous allez aussi et surtout avoir la possibilité de créer de magnifiques flous de premier plan ou d’arrière-plan, autrement appelés bokeh dans le langage photographique courant, vous permettant ainsi de mieux détacher votre sujet du reste du décor, qu’il s’agisse de l’auto complète ou d’un de ses détails.

Quant au choix de la focale, nous verrons cela dans un article dédié au sujet très prochainement (il se peut même que ce soit le prochain 🤫), mais trois d’entre elles ressortent très régulièrement… bien qu’elles ne soient pas toutes sur un pied d’égalité en termes de facilité d’utilisation et de rendu : le 35 mm, le 50 mm et le 85 mm.

Objectif focale fixe Canon 50mm f/1.4

Un objectif à focale fixe, ici un 50 mm ƒ/1.4 de Canon.

Peu importe votre choix, vous aurez des ouvertures comprises entre ƒ/1.2 et ƒ/1.8, ce qui est très, très bien ! Bien évidemment, cela dépendra aussi de votre budget, car vous imaginez bien qu’un 50mm ƒ/1.8 basique sera bien meilleur marché qu’un 85 mm ƒ/1.2 : par définition, plus l’ouverture est grande (donc le plus la valeur après « ƒ/ » est petite), plus l’objectif sera cher. À titre d’exemple, chez Canon : le 50mm ƒ/1.8 se trouve à 129 €, là où le le 85 mm ƒ/1.2 est à plus de 2000 🤯

Quant à la focale à choisir, il n’y a pas de vérité. Certains préfèrent les grand-angles tandis que d’autres favorisent les téléobjectifs. À vous de voir avec laquelle vous êtes le plus à l’aise… mais dans tous les cas, investissez dans une focale fixe, ça vous fera définitivement passer au niveau supérieur (notamment pour les photos de détails) !

Si vous avez déjà quelques photos en stock prises avec un zoom basique type 18-55, 24-70, etc., essayez d’analyser dans quelles plages focales vous shootez le plus régulièrement (vous le verrez facilement dans un logiciel comme Lightroom).

Si vous vous rendez compte que vous utilisez des focales courtes, un 35 mm vous plaira certainement. Si vous voyez que vous tournez régulièrement aux alentours de 50 mm… alors prenez un 50 mm pour ne pas regretter votre achat. Et si vous zoomez à fond tout le temps (et que vous êtes même frustré de ne pas pouvoir aller plus loin), alors un 85 mm est tout indiqué pour vous 😉

Logo au centre d'un volant de Mercedes CLA éclairé par la lumière du plafonnier

Grâce au 50 mm ƒ/1.4, j’ai pu réaliser cette photo de détail à main levée, avec un joli flou d’arrière-plan, et avec pour seule lumière… le plafonnier !

Un trépied

Pour augmenter vos possibilités créatives : rien de mieux qu’un trépied ! Grâce à cet accessoire, vous pourrez faire des cadrages ultra-précis, expérimenter la photo au flash, tenter des poses longues… bref, tout un panel de possibilités qui s’offrent à vous du jour au lendemain !

Trépied posé dans l'herbe, dans un champ, au coucher du soleil

Le trépied est une belle arme de créativité ! Mais attention, il est parfois pénalisant par le temps qu’il peut nous faire perdre lors de sa mise en place…

Dans le chapitre précédent, je vous recommandais l’achat d’une focale fixe pour photographier lorsque la nuit tombe. Mais le trépied peut aussi être une bonne alternative. Bien qu’il soit plus long à mettre en place et plus pénible à l’utilisation, il vous permettra de shooter à 2h00 du matin à seulement 100 ISO… et ça, même une focale fixe ne pourra pas vous le proposer ! Mais effectivement, gardez en tête que le trépied, aussi bon soit-il pour les possibilités supplémentaires qu’il vous apporte, va vous faire perdre du temps. Certains photographes s’en passent d’ailleurs complètement !

Si vous avez l’âme d’un artiste, vous pouvez effectivement tenter quelques poses longues en plein jour pour ajouter un peu de dynamisme à vos photos statiques. Bien entendu, il faudra aussi vous équiper d’un filtre ND (un filtre très opaque ralentissant l’entrée de la lumière dans votre appareil photo) pour pouvoir faire ce genre de photo ci-dessous.

Nissan 200SX S14A Silvia blanche au bord de la route au coucher du soleil

Un trépied + un filtre ND = une pose longue qui permet de générer cet effet de nuages qui bougent, apportant un dynamisme bienvenu (et rare) en photo automobile !

Mais si vous attendez l’heure bleue (c’est après le coucher du soleil et à la tombée de la nuit), vous pourrez alors tenter de faire une photo similaire sans avoir besoin de filtre, puisque la lumière ambiante sera bien plus faible. Et si vous n’avez pas filtre ND sous la main, vous pouvez toujours utiliser un filtre polarisant : si vous observez bien, il est un peu sombre, lui aussi 😉

Et enfin, comme proposé au début de ce chapitre, vous pourrez tenter la photo avec un flash déporté, puisque vous pourrez vous balader tranquillement autour de la voiture tandis que votre appareil restera parfaitement fixe sur son trépied. Dans ce cas, prévoyez un assistant pour déclencher l’appareil à votre place (ou pour tenir le flash, tout dépend de ce que vous préférez faire), ou une télécommande pour pouvoir déclencher à distance. On passe ici sur un niveau de photographie un peu plus complexe, mais très valorisant lorsque c’est réussi !

Porsche Boxster 2013 cabriolet blanc éclairé au flash

Le genre de photos que nous apprendrons à faire au Niveau 2 avec un trépied et un flash déporté… mais soyez patients, vous avez encore des tas d’autres choses à assimiler, avant !

Bref, le trépied vous offre une montagne de possibilités, et tout ceci n’en était qu’un extrait 😉

Conclusion

Voilà, vous connaissez maintenant les trois accessoires indispensables pour la photo automobile !

J’aurais aussi pu vous parler du flash et des softbox (à dire vrai, je l’avais même écrit), mais j’ai préféré me concentrer sur des essentiels, plus simples à appréhender et à maîtriser. Dites-vous bien que si vous vous équipez d’un filtre polarisant, d’une focale fixe et d’un trépied… vous allez déjà voir une sacré différence dans vos photos (et vous aurez bien assez à faire pour les découvrir) ! Le temps du flash, de la softbox et du filtre ND viendront plus tard, pas d’inquiétude 😉

Et vous, quel accessoire allez-vous acheter en premier ? Lesquels possédez-vous déjà ? En utilisez-vous d’autres ? Dites-moi tout ça dans les commentaires… et n’oubliez évidemment pas de vous abonner à ma page Facebook et à mon compte Twitter pour ne pas louper la sortie des prochains articles qui ont été évoqués dans celui d’aujourd’hui !

Vous avez aimé cet article ?

3

Ces articles similaires pourraient vous plaire :

0 commentaires

Commentez cet article !

Pin It on Pinterest

Share This

Cet article vous plaît ?

Partagez-le avec vos amis :)

Merci d'avoir lu cet article

Partagez-le s'il vous a plu :)

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible. Ne vous y trompez pas : ils ne servent pas à vous traquer (ceci ne reste jamais qu'un petit blog sans prétention), mais à faire des relevés pour mes statistiques personnels. Merci de les accepter 😊
Accepter (merci)
Refuser